La "freelancisation" de la société

TechSell GROUP

bien-être au travail

Publié le 16 Apr 2018

Saviez-vous qu’aux Etats-Unis, plus du tiers des actifs sont indépendants, donc non salariés ? L’évolution est rapide et devrait s’accélérer ces prochaines années, si l’on en croit les analystes comme la fondation Kauffman ou McKinsey. Il y a des signes qui ne trompent pas. Parmi eux, on peut citer la forte proportion de jeunes qui disent vouloir un jour créer leur entreprise ou leur activité (50%), le succès des options ou majeures « entrepreneuriat » dans les écoles de commerce, l’explosion du nombre de livres et de formations sur la création d’entreprises, le développement des incubateurs, accélérateurs et autres espaces de co-working, le nombre impressionnant de Français ayant créé un statut auto-entrepreneur (plus d’un million)…

Réussir, c’est avoir un travail épanouissant

Le rapport au monde du travail a changé : le chômage ne fait plus aussi peur qu’avant (il fait partie du décor de toute façon) et la perspective de rester 40 ans dans la même entreprise n’emballe pas vraiment les jeunes générations ! Ce que veulent ces nouveaux actifs, c’est s’épanouir dans leur vie : 43% d’entre eux attendent « un meilleur équilibre vie privée / vie pro » par exemple et 60% déclarent que « réussir professionnellement, c’est avoir un travail épanouissant ». Preuve en est, le succès des programmes comme Switch Collective, qui montrent aux jeunes actifs qu’il est possible de vivre autrement qu’en étant salarié, en suivant ses passions. C’est avant tout une question d’état d’esprit et de volonté pour passer le pas.

Les slashers, ces multi-actifs

Autre phénomène qui va de paire avec cette « freelancisation », la montée en puissance des « slashers », autrement dit les individus qui exercent plusieurs activités professionnelles, qui n’ont parfois rien à voir entre elles. Ils seraient plusieurs millions rien qu’en France à cumuler plusieurs jobs indépendants, la plupart du temps de manière voulue et non subie. Par exemple, Ariane, 29 ans, est consultante éditoriale et metteur en scène de théâtre. « Le théâtre, il est difficile d’en vivre, alors je fais de temps en temps des missions de quelques jours en agence de communication ». Même chose pour Mickaël, à la fois commercial dans une chaine de literie et professeur de danse ! Certains cumulent même 4 ou 5 activités différentes et c’est l’une des principales clés de leur épanouissement.

Des lieux et sites spécialisés

Lorsqu’on décide de se lancer à son compte, on rejoint la grande famille des freelances et autres entrepreneurs. Il est assez facile d’en adopter les codes, d’autant qu’ils sont souvent synonymes d’endroits branchés et de concepts innovants. Ainsi, les incubateurs (Station F, Euratechnologies…) et les espaces de co-working (WeWork, Kwerk…) organisent souvent des événements où il est de bon ton de venir réseauter. Sur Internet, l’explosion du nombre de plateformes de mise en relation (Allo voisins, Hopwork, Airjob, Side…) permet de proposer ses services dans n’importe quel domaine, de la peinture au conseil en stratégie en passant par les cours de cuisine, et bien sûr de consulter les demandes des clients.

A PROPOS DE NOUS

Agences d’externalisation Sales & Marketing Services. Prestataire Leader du marché High-Tech, Sport & Mode. Concepteur de dispositifs Trade et Sell-Out sur le parcours shopper.

Contact

96 avenue du Général Leclerc
92100 Boulogne-Billancourt

01 55 60 21 50