CV : 3 astuces pour créer l’envie

TechSell GROUP

Conseils emploi

Publié le 16 Apr 2018

Méthodes d’approche, modes de contact, le recrutement évolue. Mais le CV reste la principale voie d’accès. Or il existe mille et une façons de le rédiger ! Hard skills, soft skills, que faut-il privilégier ? Quelle présentation adopter ? Comment se démarquer même si l’on manque d’expérience ? Nos conseils pour faire briller l’œil de nos chargés de recrutement !

Moins de 40 secondes pour se faire remarquer

Nos chargés de recrutement consacrent de 10 à 40 secondes à un CV. On vise donc l’efficacité ! On s’inspire de modèles préexistants, voire on les télécharge - sur doyoubuzz par exemple -, on met en évidence son ou ses expertises majeures et on pense LISIBILITÉ : un CV bien aéré, d’une page (sauf si l’on a changé de voie pro et que son orientation initiale s’avère utile), une seule police, des blocs de texte ou de couleur, sans dépasser trois couleurs dans des teintes approchantes. Quelques pictogrammes rendront la lecture plus agréable – avant ses infos de contact - mais on oublie les logos d’entreprises. Enfin, on relie son CV à son profil LinkedIn, pour éviter au recruteur une quête chronophage sur LE réseau social professionnel de référence… On lui rend service !

Savoir-être et/ou savoir-faire ?

Junior ou expérimenté, on met en avant ses soft skills. Actuellement, en dehors des métiers pénuriques (développeurs, etc.), les entreprises choisissent les candidats pour leur personnalité et non pour leurs compétences techniques (ces dernières devant bien sûr être maîtrisées) : vive la curiosité, l’agilité, la force de proposition, l’aisance relationnelle ! Une séparation en cours de période d’essai est souvent liée à la personnalité. On n’hésite donc pas à mentionner ses activités sportives, culturelles ou associatives témoignant des qualités précitées ou d’un leadership potentiel, de capacités de gestion et d’organisation...

L’essentiel est de se positionner en ligne avec l’offre d’emploi concernée.

Fautes d’orthographe, SEO : on chasse ou on acte !

Vous avez dit fotes d’orthografe ? Pas de panique : dans sa to-do-list, on note « checking obligatoire ». Deux options : on relit avec attention ou l’on investit un peu ; certains correcteurs orthographiques payants sont performants. Et l’on n’insère pas de photo de mauvaise qualité ! Mais attention : dans les métiers liés à la communication ou à la vente, la photo est indispensable. On pense wording, de façon raisonnable : l’enjeu n’est pas de multiplier les mots-clés au risque de rendre sa candidature incompréhensible. Issu d’un cabinet ou RH de l’entreprise, le recruteur n’est pas un expert de la technicité des métiers. En revanche, utiliser les mots-clés correspondant au secteur d’emploi est un critère de crédibilité.

LES DO’S ET LES DON’TS DE L’EXPERT

Florent Letourneur(1), expert Recrutement, Marque employeur et Talent acquisition vous livre ses conseils CV :
On valide :

  • Le CV synthétique avec un lien LinkedIn – résumé pro / « personnalité » + expériences et résultats de projets
  • Une démarche dans l’esprit storytelling : susciter l’envie d’en savoir plus
  • L’audace : oser surprendre l’entreprise, en lien avec l’actualité de celle-ci ou sa marque employeur
  • Les conseils en Personal branding : utiles pour construire une identité professionnelle bien définie et attractive

On zappe :

  • Trop d’exhaustivité dans ses expériences pro, stages, intérêts, etc.
  • L’incohérence entre son CV et ses infos sur les réseaux sociaux pro
  • L’innovation graphique (si ce n’est pas son job)
  • Les initiatives loufoques : un CV sur une boîte à pizza (sauf contexte approprié)…


(1) Florent Letourneur est co-fondateur des start-ups HappyToMeetYou et MyMarque, ex RRH chez Groupama Loire Bretagne

A PROPOS DE NOUS

Agences d’externalisation Sales & Marketing Services. Prestataire Leader du marché High-Tech, Sport & Mode. Concepteur de dispositifs Trade et Sell-Out sur le parcours shopper.

Contact

96 avenue du Général Leclerc
92100 Boulogne-Billancourt

01 55 60 21 50